EUROCUP 2019 - Torquay

September 10, 2019

 Crédit photo : Nick Champion

 

C’est fou qu’il y ai si peu de volontaire pour rédiger un CR de régate. N’étant pas, et loin de là, le plus talentueux pour ce genre d’exercice, je suis malheureusement un des plus disponible, du moins c’est ce que disent mes copains…

 

Ça commence par une « transmanche » un peu laborieuse,  à 4 dans le VW plus une remorque chargée de 2 bateaux, avec  un trajet qui n’était pas des plus court passant par Dieppe, et quelques émotions dues aux sautes d’humeur du courageux Transporter.

Arrivés à Torquay le dimanche matin, presque tous les Français sont là, prêts à découvrir les joies du plan d’eau Anglais. A commencer par la mise à l’eau en béton et l’étroite sortie du port dans l’axe du vent, beaucoup moins confortable qu’une plage de sable fin et un vent de travers comme partout chez nous …

 

L’après midi tous les Français sont sur l’eau : Micka/Anna, Ced/Antho, Thomas/Nico, Stéphan/AnnGa et les Gab. Bizarre cette baie de Torquay aujourd’hui, quasi pétole au nord alors qu’à l’autre extrémité (le sud pour ceux qui suivent), c’est rafaleux et au dessus de 15N. A ce petit jeu, Loïc et moi, on a du mal retrouver  nos automatismes… donc  grosses erreurs et  bains forcés sous les regards amusés de nos chers concitoyens qui profitent que l’on soit à l’arrêt pour prendre de l’avance sur leur découverte du plan d’eau.

 

De ce que je me souviens le lendemain c’est pareil avec moins de conneries et quelques bons bords d’observation mutuelle, avec cet équipage Italien qui vient de remporter leur National.

Mardi, premier jour de régate annulé cause météo… Tout le monde pense que c’était jouable, mais les organisateurs ont eu peur de casser les équipages et les bateaux dès le début. Donc ce sera glandouile et barbecue au Royal Yacht Club.

 

Mercredi, ça y est cette fois, c’est parti pour 4 manches, mais de petit temps … Dommage, personne n’aime ça, à part John et Fran, mais qui, cette fois auront beaucoup de mal à déchiffrer ce plan d’eau. On s’en sort plutôt bien, c’est même inespéré pour nous d’être à la deuxième place, après avoir battu sur le tapis vert l’épouvantail Tylecote, Thomas et Nico sont 3, on sent que Steve Cockeril a un peu perdu d’aisance sur le 4000 (ça va pas durer…), Ced/Antho et Micka/Anna, malgré quelques belles choses, ont l’air d’être perdu dans ce vent oscillo-vario-mollissant. Stephan et AnnGa sont dans le jeu. Les Italiens Colombi/Puntello survolent les débats, sans coup d’éclats mais toujours très bien placés.

 

Jeudi, rebelote. Grosse journée éprouvante avec  5 manches. On prend les mêmes et on recommence. Petit temps oscillo-merdique. On est toujours 2, juste derrière les Italiens intouchables, et on pète enfin une manche, mais ça commence à chauffer pour nous. Les 2 Steve, sûrement un peu vexés,  se sont méchamment rapprochés,  repoussant Thom/Nico à la 9ème place, Ced/Antho remontent 5.

 

Vendredi, dernier jour. Toujours du petit médium. On se bat dans le paquet de tête assez souvent, malgré des départs catastrophiques, mais on sent que le niveau d’agressivité est vraiment monté d’un cran. A ce petit jeu Steve Tylecote nous montre clairement qu’il a du métier et que l’on n’est pas le coach de Ben Ainslie par hasard. Il nous fera perdre, sur une manœuvre un peu « border line », les quelques points de trop… Steve Cockeril nous expliquera aussi, mais avec beaucoup plus de panache, comment passer la dernière bouée devant nous alors que l’on avait 2 longueurs d’avance, engagés, et tout, et tout …  Colombi/Puntello confirme, avec  une certaine classe et beaucoup de  fair-play, leurs beau parcours. On descend donc du podium pour la 4 ème place… Dommage, ça passait c’était beau…

 

Le bilan (très personnel) de cet Euro :

1/ Colombi/Puntello  gagnent cet Euro sans aucune erreur.

2 /Steve Cockeril et Sarah font une remontée incroyable à la 2ème place.

3/ Steve Tylecote et son fils seront 3ème

 

On est quand même pas mécontents d’avoir fait douter (un peu) les « pros » de devant.  Même si ça ne se voit pas forcément au classement final, le niveau Français et Européen est incroyablement homogène, les 5 premiers ont tous gagné au moins une manche. Ce n’est pas une surprise, mais la prime revient aux équipages qui naviguent ensemble depuis longtemps. Nos amis Belge, Trevor et Adrien le confirme avec leur 5ème place.

 

Déception des champions en titre Ced/Antho (9), belle perf des djeuns Thom/Nico (10),  Micka/Anna (14) juste derrière Anna Ferrari (13), Stephan/Anne-Ga toujours dans le jeu avec le sourire.

 

Pour confirmer notre triste fin de championnat, on a aussi raté le ferry du samedi soir….

 

Résultat ICI

 

L'album photo complet à retrouver ICI

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload


Depuis le début, cela allait crescendo. Le genre de truc ou tu dis t’es  cap ou pas cap. T’es pas cap de sauter 10 marches, t’es pas cap de faire le...

SKIFFCUP 2019 #3

November 26, 2019

SKIFFCUP 2019 #2

November 18, 2019

1/14
Please reload

You Might Also Like:

Classe 4000 France

Webmaster Thomas Retaillaud 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now