Eurocup 2017

August 30, 2017

Eurocup 2017 … Nous voila !

 

 Il y a deux ans, je tombais dans la marmite 4000. Depuis, le virus est pris et pas prêt de me quitter. Cette année, la classe Française monte en puissance et les nombreux rendez vous nous ont mis l’eau à la bouche pour l’événement de la saison.

Pour une fois, j’ai un équipier en avance… pas besoin de passer par l’agence d’intérim des équipiers Duflos… confortable.

 

Loic et moi arrivons dès le lundi sur site histoire de bien se mettre dans l’ambiance et de faire quelques petites sorties à thème pour bien nous roder. La météo en décide autrement : pétole pour le lundi. Programme montage de tentes, gréement et réglage du bateau.

 

Mardi, gros nuages noirs et grosses pluies incitent tous les présents à attendre l’accalmie qui viendra dans l’après midi. Conditions top : une quinzaine de nœuds, petit clapot court, grand soleil ! Le bateau va bien, l’équipage à la banane… les clignotants sont au vert !

Retour à terre pour constater que le parking se rempli sérieusement. Tout le monde ou presque est là… l’Euro peut commencer.

 

Day one : Prendre de bons départs… mais pas que…

 

Première étape, chaine d’inscription et passage par la case pesée qui fait rigoler tout le monde. Premier constat, j’ai pris deux kilos !!!... ce qui ne nous empêche pas de naviguer à 8 trous et 4 gueuses !

Préparation du bateau, enfilage de combis, mise à l’eau… les choses sérieuses commencent dans un petit médium sympa, idéal pour se mettre en jambes. Trois manches sont au menu du jour, parcours légèrement décalé au sud de l’ENV avec bouée au vent proche de la côte.

Trois manches et trois départs tip top milieu de ligne deux longueurs devant tout le monde… bon coup d’œil de Loic pour nous placer. On tricote plutôt pas mal au près mais la proximité de la cote créée des couloirs pour le portant… et là, ça redistribue tout ! Première manche, on passe dans les 10 en haut et on fini 20… Deuxième manche, on passe dans les 15 en haut et on fini 5… Troisième manche, on passe dans les 15 en haut et on fini 17. Bref, il ne fallait pas se louper pour les trajectoires au portant. Devant, la hiérarchie commence à se dessiner entre Steeve et les trois top gun Français (Micka / Nico, les Gabs, Céd et Antho). Micka tentera même une réclame sur un passage de ligne chaud-bouillant… sans succès.

En tous cas, tout le monde est rentré rincé mais avec une bonne banane sur le visage ! Les dernières tentes sont montées et départ pour la pizzeria où on s’est payé une bonne partie de rigolade… FJ racontant ses deux accidents de voiture en moins d’une minute… je vous le recommande !!!

 

Day two : Savoir tricoter… mais dans le bon sens !

 

A nouveau trois manches programmées mais le vent a basculé NW 12 / 15 nœuds. Le parcours est mouillé le long de la côte entre Port Haliguen et l’ENV. La proximité de la cote a rendu la navigation difficile : rotations brusques, risées non moins brutales… Pas facile à gérer ! Nos départs étaient toujours bons mais notre manque de vitesse et d’inspiration en ont fait une journée un peu laborieuse ; cette désagréable sensation d’être tribord quand la flotte est babord et vice versa…. Bref, de tricoter à l’envers. L’illustration vient de la deuxième manche du jour : bord de portant un peu chaud, on croise et décroise avec Stéphan et Manu jusqu’à faire route de collision, eux tribord, nous babord. Ça va vite, on discute (passera, passera pas…) on ne décide rien jusqu’au moment ou… il faut bien décider. Jibe en catastrophe et… plouf…

Finalement, l’addition n’est pas trop salée et on passe de 15 à 16 au général. Devant, on prend les mêmes et on recommence.

 

Day three : Rester à l’endroit et se faire rincer les sinus…

 

Les prévisions météo le laissait présager depuis quelques jours, le vent est au rendez vous pour le plus grand bonheur de certains… Pour nous, objectif limiter la casse. Mise à l’eau tranquille sous le vent de la côte et… changement de décors en arrivant sur la zone de départ : 15 nds établis et clapot… il va falloir assurer ! On a deux bateaux dans le viseur au classement : Perfect blue (Côme et Pierre) et Trévor/Adrian.

Première manche et premier constat du jour : ça attaque fort sur la ligne ! On part comité sous le vent de Micka et Nico… je serre un peut le vent pour défendre notre position mais l’avion de chasse noir nous dépose et nous enfume… Pas de panique, on reste centré sur le parcours. Pendant ce temps là, Côme et Pierre se sont échappés complètement à droite et passent 2 en haut… Trévor et Adrian nous explosent en vitesse… On essaie de s’appliquer à faire marcher le bateau et finalement, ce n’est pas trop mauvais (13ème).

Deuxième manche, le vent monte d’un cran. Ca attaque toujours aussi fort sur la ligne et Neil nous loffe… et nous touche. 360°… et ça repart ! On s’applique, on remonte les petits groupes un à un jusqu’à un passage de porte bien chaud avec Marine et Thierry dont le cas sera longuement débattu à l’apéro ! Finalement, nouvelle manche de 13 mais nos adversaires direct ont fait le break. Il va falloir sortir une grosse journée demain si on veut rentrer dans les 15 mais les conditions s’annoncent musclées…

En attendant, soirée apéro et repas des équipages préparée par l’organisation qui doit être dotée d’un sixième sens météo : on finit l’apéro sous une petite pluie Bretonne, on dîne sous une énorme averse qui se termine… au dessert… millimétré !

 

Day four : La journée catastrophe…

 

Il y a deux ans, le dernier jour avait été bien moyen (1 dessalage par manche…). La journée d’hier s’étant plutôt bien passée, la météo étant la même qu’hier… on doit pouvoir faire quelque chose et chasser le chat noir du dernier jour. Sauf que l’histoire se répète… Un physique entamé (surtout mon bras droit avec une bonne grosse tendinite depuis 10 jours), et pas dans le coup…

Première manche : Départ comité très moyen, pas de projet tactique… Je décide un fond de droite…Mauvaise idée : passage de la marque au vent en fond de flotte. Allez ça n’est pas perdu, il reste un tour et demi à faire ! Premier jibe et… plouf… chapeau direct… mât au fond… On ressale après de longues minutes et on boucle le parcours en mode convoyage… pas glop !

Deuxième manche, bien chauds sur la ligne, Trévor nous loffe, nous touche et proteste… On décide de continuer mais la tête et les jambes n’y sont plus vraiment. On fait quelques petits coups pour gratter 5 / 6 places … qu’on reperd aussitôt sur des bêtises… Bref, la journée à oublier… Le chat noir à encore frappé à moins que ce ne soit les 2 manches de 13 d’hier !

Devant, les débats sont chauds et Micka et Nico voient leur deuxième place menacée par les Gabs hyper réguliers. Comme au National, Ced et Antho claquent leur manche le dernier jour, suivi de près par la team Bravo Ixina (Thomas et Arthur) qui feront 3 derrière Steeve.

 

Il est l’heure de célébrer le podium, un air de déjà vu sur les deux premières marches et une belle troisième place pour les Gabs ! Les vainqueurs (Steeve et Sarah) finissent sous une pluie de champagne.

 

Que retenir de cette semaine ?...

 

J’ai pris 2 kilos depuis la dernière fois…

Les bons sont toujours bons.

A la fin, c’est toujours Steeve qui gagne.

Le niveau Français est franchement monté d’un cran (5 équipages Français dans les 10 !)

Une flotte hyper disciplinée : pas un seul rappel général en 10 manches ! Quelques rares réclams qui n’ont pas abouti… Bref navigation hyper fair play !

Une convivialité et un esprit d’entre-aide toujours aussi présents.

Une organisation sans faille sur l’eau et à terre… Bravo au comité de course, au jury et à l’équipe à terre toujours pro et souriants.

 

Enfin, vivement qu’on remette ça… c’était trop trop bon !

 

--> Résultat ICI 

 

(Nota : Depuis peu vous pouvez nous suivre sur notre instagram 4000classe)

 

Une sélection des meilleures photos ci-dessous (à retrouver également dans la rubrique Médias du site) :

L'album photo complet de Daniel La Salmonie : https://photos.app.goo.gl/pVAtiDbf6WTC7xfi1

 

Superbe vidéo en drone by Lemon Prod à mettre en HD (version longue à visionner dans la partie Média du site) :

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload


Depuis le début, cela allait crescendo. Le genre de truc ou tu dis t’es  cap ou pas cap. T’es pas cap de sauter 10 marches, t’es pas cap de faire le...

SKIFFCUP 2019 #3

November 26, 2019

SKIFFCUP 2019 #2

November 18, 2019

1/14
Please reload

You Might Also Like:

Classe 4000 France

Webmaster Thomas Retaillaud 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now